INVITATION AU VOYAGE

TOPO

Paglia Orba, Col de Vergio

Publié le dans , | 0 Comments

Paglia Orba, Col de Vergio 2

Le top du top ! Le Paglia Orba est l’une des plus belles ascensions de Corse ! Au départ du refuge Tighjettu pour le 2ème jour de rando et après le Cinto, nous rejoignons le refuge de Ciutullu Di i Mori, base de départ pour gravir le Paglia Orba à 2520m. L’ascension, bien que assez courte jusqu’au sommet est simplement magnifique, avec de nombreux passages de grimpe dans le IV/IV+ dans un granit gris aux teinte verte et orange, pour atteindre le sommet qui surplombe une très impressionnante face nord assez vertigineuse. Au retour, nous repassons par le col de Maures pour viser cette fois le Tafunatu, un énorme trou dans la roche, véritable fenêtre naturelle avec vue sur la cote Ouest. Un court détour bien engagé sur un sentier aérien où il faut grimper sans trop se poser de question. Le retour vers le col de Vergio boucle ces 2 jours de randonnées et une 2ème étape de près de 8h de marche.

Accès au site

Étant sur une rando de 2 jours, le départ s’est effectué du refuge de Tighjettu mais la rando peut se faire en aller retour depuis le parking du fer à cheval, un peu en dessous du col de Vergio, sur la route qui relie l’axe Corte/Porte Leccia au centre à Porto/Piana sur la côte Ouest. Sur la carte, en vert le trajet du 1er jour au Cinto.

Carte & Topo

Description du parcours

Parcours

Près de 8h de rando pour 19km de marche et 1600m de dénivelé positif (1800 négatif): un parcours physique donc et un certain nombre de passage de grimpe dans le IV/IV+ à négocier, pour l’ascension du Paglia Orba et du Tafunatu. L’itinéraire est bien balisé, en grande partie sur le GR20 et bien balisé ou marqué sur les ascensions au départ du refuge de Ciutullu Di I Mori.

Partie 1: de Tighjettu à Ciutullu Di I Mori (3h)

Suivre le GR20 descendant dans la vallée avant de passer à flanc sur un agréable sentier forestier qui va contourner en fait la base de la Paglia Orba, visible par moment au-dessus. Puis le GR sort de la forêt et monte assez raide en lacets et en franchissant des grandes dalles de granit pour atteindre un col assez ouvert, la Bocca Fiogale à 1962m. On voit les contre-fort de Paglia Orba au dessus. Continuer en montant en faux plat pour rejoindre au dessus le refuge de Ciutullu Di I Mori, idéalement placé sous le col des Maures (1991m).

Partie 2: ascension  du Paglia Orba  (2520m, 1h30)

Depuis le refuge, monter en suivant le sentier bien visible vers le col des Maures. Bifurquer à droite avant le col, vers les grandes parois. Le sentier qui mène au sommet est cairné globalement et va se faufiler au milieu des parois, empruntant des couloirs d’accès naturels. Escalade en IV/IV+ assez extraordinaire, quelques cheminées et arêtes à négocier, sur un rocher excellent, sans être trop aérien.

Plus haut, en se retournant, on aperçoit le Tafunatu dans notre dos. On atteint alors un 1er sommet et on voit plus loin le sommet du Paglia Orba. Il fait alors redescendre pour passer un col et faire l’ascension finale jusqu’au sommet. En s’avançant un peu plus au Nord, on surplombe alors l’impressionnante falaise et le vide de près de 500m vers le ravin.

Partie 3: du Paglia Orba au Tafunatu (1h30)

Redescendre du sommet du Paglia Orba et désescalader pour revenir au niveau du col des Maures (45′). De là, à gauche, en suivant des cairns, grimper pour accéder à une vire peu visible du bas qui va remonter en diagonale. C’est assez aérien mais sans difficulté. Au bout de la vire, grimper quelques pas et revenir exactement en sens inverse pour redescendre sur une petite vire aérienne qui mène au trou naturel du Tafunatu (30′ depuis le col des Maures).

Retour 2h30

Depuis le Tafunatu, redescendre en sens inverse au col des Maures, puis au refuge Ciutullu Di I Mori (30′). Puis reprendre le GR20 descendant par la crête avant de plonger dans la vallée de retour. Suivre plus bas en contre hait du torrent avant de le traverser (belles vasques pour se baigner !). Plus bas, prendre la bifurcation sur le sentier balisé en bleu à gauche pour rejoindre la route et le parking du fer à Cheval. Il reste alors un stop à faire pour revenir à Lozzi, à moins qu’un second véhicule vous attende là.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS